«Je ne vois pas ce que l'esprit d'un philosophe pourrait désirer de meilleur que d'être un bon danseur».

Nietzsche, Le gai Savoir, § 381.

Danse

J'ai dansé toute ma vie. Toute petite déjà, j'étais inscrite à des cours de ballet jazz et de claquette. Ma professeure avait décidé de m'offrir des cours privés au même prix, car elle jugeait que j'apprendrais davantage.

 

À l'âge adulte, j'ai été initiée à la danse japonaise Butô qui m'a renversée. Le corps est un outil merveilleux d'apprentissage de la liberté.

 

Pour moi, la danse résume tout. Tant comme métaphore que comme pratique plus que corporelle, savoir danser, ou être "un bon danseur" comme dit Nietzsche, c'est d'abord et avant tout être profondément connecté à soi. L'aide que je souhaite apporter aux personnes qui me consultent n'a pas d'autre objet que cette connexion, son amélioration, sa réparation. Pouvoir danser avec sa tête, son cœur et son corps en harmonie, c'est avoir un rapport intime sain et décomplexé avec soi.

 

La danse dans ses formes les plus littérales, bien que souvent perçue comme l'expression de la joie de vivre ou encore comme le résultat d'un bien-être, elle peut aussi en être une cause. Je peux vous guider vers un lâcher prise mental à travers la danse, où le corps en action précède et guide l'esprit vers plus de ludisme et de fluidité et où la tête ne peut que s'étonner du corps, d'un étonnement qui rappelle à chaque fois, consciemment ou non, la naissance, le pouvoir des commencements.

à suivre...