Consultations psychosociologiques

-individuelles

-de couple

-de groupes (familiaux ou polyamoureux)

Si vous venez me voir...

....vous trouverez un être humain disponible, sensible et attentif, psychiquement capable de vous accueillir dans toute votre singularité. Une personne dévouée et empathique, engagée et incarnée pouvant vous offrir une écoute active et un degré de "challenge" adapté à vos besoins. Vous éclairer sur certaines zones d'ombre dans vos relations ; vous apporter des perspectives différentes sur des situations que vous vivez ; trouver les portes à ouvrir en vous pour nourrir votre confiance et votre motivation ; amener une plus grande conscience des enjeux multiples liant vos intimités et extimités ; favoriser chez vous une prise en charge autonome, tant physiquement qu'émotionnellement et intellectuellement, font partie des forces de mes consultations.

Je suis psychosociologue, ou encore "socioanalyste" de la psyché humaine en interaction, ce qui signifie que mon approche est tournée vers l'aspect relationnel et social de votre vie psychique. Je pratique la méditation active et la pleine conscience bienveillante, généreuse et joyeuse et je peux vous offrir des méditations guidées "sur mesure".

Pour ma philosophie, c'est ici.

Pour plus de détails sur mes formations, c'est ici.

Pour vous familiariser avec mon style de manière plus concrète, cliquez ici.

À qui s'adressent mes soins psychosociologiques ?

Désir d'espace, de légèreté, de liberté intérieure ? Besoin de communication non-violente, de bienveillance, de lucidité ?

 

Je veux intervenir auprès de vous afin d'éviter que la dépression ou les conflits avec vos proches ne vous accablent.

Je suis là pour vous aider à transformer votre relation à vous-même et aux autres.

La question de la reconnaissance par les pairs, les problématiques de développement personnel et d'estime de soi, de confiance en soi et en l'autre, dans des contextes intimes, institutionnels ou de marginalisation ; le cheminement identitaire à l'intérieur des relations sociales diverses et multiples ainsi que la communication si importante de nos jours - mais souvent tellement négligée - sont des exemples de domaines dans lesquels je peux vous aider et vous offrir une sorte de "coaching relationnel" et un soutien psychologique. Les échecs, ruptures. deuils (difficultés amoureuses, décès, fausses couches, avortements, infertilité, tentatives de suicide), les conflits relationnels, que ce soit dans le couple, le trouple ou le polycule, la famille, ou au travail : j'ai étudié et me suis fortement intéressée à ces questions au cours de mes années universitaires, mais également depuis. Les dynamiques amoureuses, le célibat, la jalousie, la compersion et les marginalités sexuelles (LGBTQIA+, BDSM, fétichismes, polyamour) sont des problématiques sur lesquelles je travaille depuis plusieurs années et avec lesquelles je peux vous soutenir et vous accueillir sans jugements, avec beaucoup d'empathie et d'ouverture d'esprit.

Rencontrer un autre être humain, nécessairement différent de nous, c'est toujours une expérience unique et imprévisible. Le lien social est encore une énigme pour plusieurs, même en 2017! Mais le lien à soi, la connexion intime avec son altérité intérieure et son identité profonde est sans aucun doute gage d'une facilité et d'une fluidité à entrer en contact profond avec l'autre, avec sa souffrance et son besoin intime de relation et de communication. L'injonction socratique "Connais-toi toi-même" n'a pas perdu de sa sagesse aujourd'hui, bien que, dans cette société où tout va trop vite, le temps accordé à ce souci de soi est trop souvent négligé, même chez ceux qui, malheureusement, ont pour profession d'aider. Ainsi, se connaître soi, souvent, se résume à quelques étiquettes rassurantes ou théories abstraites, loin du vécu réel, du senti concret, de l'expérience vivante  de soi, du monde et des autres. Avec Michel Foucault, je vois plutôt cette nécessaire qualité, pour pouvoir aider, comme un véritable souci de soi.

Ce que je ne fais pas...

Je ne suis pas psychologue, je ne pratique pas la psychothérapie ni toute autre activité réservée à cette profession. Je me suis assurée auprès de l'Ordre des psychologues du Québec que ma compréhension des implications de la  loi 21 était conforme. Voici un lien qui précise le rôle spécifique des psychologues.

Mon soutien et mes conseils ne visent pas à vous évaluer ou à vous diagnostiquer des troubles mentaux et à les traiter, comme le font les psychologues, mais bien à vous éviter d'en développer ou encore à vous conseiller, à vous écouter activement et à vous aider à y voir plus clair dans vos relations et difficultés relationnelles avec les autres. Si vous avez un ou des troubles de la personnalité ou encore si on vous a diagnostiqué une névrose obsessionnelle, une névrose narcissique ou une névrose dépressive, je pourrai vous aider avec ces problèmes là de manière spécifiquement "psychosociologique" et non "médicale". Il en est de même en ce qui concerne les professions de travailleur social ou de thérapeute familiaux et conjugaux, puisque mon aide ne vise pas à vous évaluer en vue d'une décision d'ordre légal ou institutionnel. Vous pouvez lire les activités réservées à ces professions ici. Enfin, mon approche se distingue également de celle des sexologues, que vous pouvez consulter ici. En bref, je ne suis pas là pour vous "catégoriser" en rapport avec des normes soit légales ou institutionnelles, soit théoriques ou scientifiques et médicales, ce qu'est, à l'évidence, toute forme d'évaluation. Je ne suis pas là pour vous évaluer, bref,  mais bien simplement pour vous écouter et vous offrir un soutien professionnel, des conseils et interprétations fondés sur une connaissance approfondie, universitaire et expérientielle des relations humaines et sociales. Pour plus de détails sur ma formation et mon statut professionnel, c'est ici.

 

Je ne suis pas non plus psychanalyste, mais bien sociologue de formation. Cependant, je me suis toujours intéressée à la sociologie clinique et à la sociologie critique, mais encore davantage, sans doute, à la sociopsychanalyse. Dans ma pratique de soins, je ne "psychanalyse" pas au sens classique, en retournant à tout prix dans le passé de la personne ou en débusquant son complexe de castration, ou son complexe d’Œdipe. Je pourrais certes le faire, car je connais bien les grandes théories psychanalytiques pour les avoir étudiées de manière autodidacte pendant de nombreuses années à travers les classiques comme Freud et Lacan, mais aussi via la littérature contemporaine en psychanalyse, sans compter que j'ai moi-même été en psychanalyse pendant de nombreuses années. Cependant, puisque je n'ai pas la formation officielle de psychanalyste,  je laisse ce type de thérapies aux "vrais" psychanalystes :)

Dans mon parcours universitaire et dans mon cheminement personnel, la psychanalyse a néanmoins été de la plus grande importance pour moi. C'est notamment le professeur de sociologie Olivier Clain qui, lors de mes études de second et de troisième cycle en sociologie à l'université Laval, m'a fait découvrir cette discipline des Sciences humaines d'un nouvel œil, ce qui a été pour moi une révélation, littéralement! Cette science, voire, cet art de l'interprétation de la psyché humaine, vue sous l'angle de la sociologie, mais aussi à l'inverse, la sociologie vue sous l'angle de la psychanalyse, m'ont apporté un bagage inestimable pour me comprendre et comprendre le monde dans lequel nous vivons. Vous lirez également ici, et ici, des textes qui précisent ces idées.

 

J'ose ainsi me considérer "sociologue des émotions" ou "sociologue du vécu émotif", analyste des relations humaines, des plus intimes aux plus institutionnalisées. Mon écoute active, ma sensibilité attentive et mon empathie palpable conjuguées à mon ouverture d'esprit me permettent de développer et d'entretenir des liens forts de confiance et des relations d'aide durables. Pouvoir vous aider est pour moi le plus précieux des cadeaux!

J'ai aussi un excellent contact avec les enfants.

Au sujet de la psychanalyse...

***

En matière de sentiments humains, l’accueil est ma seule réponse.

 

Nous vivons dans un monde où les cultures s'entrecroisent, que l'on parle de cultures ethniques, de cultures familiales ou amoureuses, ou encore de cultures d'entreprise, ou bien que l'on parle des différences générationnelles, idéologiques, économiques ou même encore des tendances, des modes et des valeurs qui nous sont transmises par le biais des médias. Nous sommes à une époque où tout change rapidement et où il est difficile, parfois, de s'y retrouver individuellement à travers la foisonnante multitude. Le fatalisme, le nihilisme et le négativisme font leur chemin aussi bien que les extrémismes et les intégrismes, car quand il n'existe pus de grandes vérités auxquelles nous accrocher et que nous perdons nos repères, il est parfois plus simple de ne plus rien croire du tout, ou encore de croire n'importe quoi. Le choc des cultures est très déstabilisant !

Amoureusement parlant, la grande institution qu'est le mariage n'est  plus un rempart contre l'isolement social qui lui, est un autre mal de notre époque, sans doute le pire. La solitude, même en couple, est très fréquente. Le manque d'amour, même en famille, est légion. Ces grandes souffrances, parfois inconscientes, nous rongent de l'intérieur et finissent malheureusement par nous rattraper. Savoir en prendre conscience avant que le mal ne soit fait n'est pas toujours donné. Savoir se protéger et protéger ceux qu'on aime des divers maux de notre époque (individualisme, égoïsme, manipulations, dépendances, conflits divers, etc..) n'est pas enseigné à la petite école. Souvent, la douleur est sourde, le mal est muet. Tout ce qu'on peut dire c'est "je ne suis pas heureux, mais je ne sais pas pourquoi". Cela n'a rien d'une maladie mentale, mais c'est un terreau fertile pour en développer. Mon rôle est de prévenir, avec vous, avant que cela ne se produise.

"Toute haine est un amour qui n'a pas été partagé" (Jodorowsky)

Un entretien psychosociologique dure 50 minutes, pendant lesquelles vous êtes invités à me parler de votre vie et des soucis relationnels que vous rencontrez. En vous offrant une écoute attentive, en vous posant des questions qui relanceront vos réflexions et en vous prodiguant, à l'occasion, certains conseils, ma présence vous fera sentir compris(e), reconnu(e) à votre juste valeur et accueilli(e) de manière humaine, chaleureuse, respectueuse et ouverte. Première séance gratuite !

Je peux vous rencontrer seuls, en thérapie de couple ou en thérapie familiale ou de groupe.